Saint Etienne Vallée Française

Château de Portes

C’est toujours dans le Nord-Est de la région Occitanie, au pied du Mont-Lozère, que l’on retrouve le vaisseau médiéval de Cévennes : le château de Portes. Constituant la porte d’entrée des Hautes Cévennes, appartenant à un village vieux du XIème siècle, le château est classé Monument Historique en 1984 et bénéficie d’une inscription au Patrimoine mondial de l’Humanité depuis 2011. Survivant de son histoire chaotique, le château renait en véritable guerrier et est aujourd’hui orné d’une architecture unique en Europe, digne d’un vaisseau féodal de premier plan…

Château de Portes
Château de Portes © gard.fr

Un atypique édifice militaire

L’histoire du village remonte à l’an 1052 lorsque celui-ci appartient à la famille Anduz.

Jusqu’à la fin du XIIIème siècle, le château se dresse sous son aspect quadrangulaire, conservé par la famille Anduze. Sur les bords de l’édifice, de gigantesques tours carrées bâtis en moellons de grès y étaient flanquées. Cet ensemble imposant justifie son existence par rapport à sa position stratégique permettant la surveillance de l’ancien chemin de Regordane qu’empruntaient les pèlerins vers la Terre Sainte.

Façade Ouest du Château de Portes et tour carrée du XIII<sup>ème</sup>
Façade Ouest du Château de Portes et tour carrée du XIIIème © www.avignon-et-provence.com

Au XIVème siècle, le château est repris par une nouvelle famille qui y restera pendant environ quatre siècles. Durant cette longue période, l’édifice connait ses principaux agrandissements et aménagements. À l’entrée, une barbacane encadrée de deux grandes tours rondes se chargeaient de l’accueil. Finalement, la façade d’arrivée sera, plus loin, munie d’une porte à assommoir.

Façade Sud-Ouest du Château de Portes, tour ronde du début XIV<sup>ème</sup>
Façade Sud-Ouest du Château de Portes, tour ronde du début XIVème © avignon-et-provence.com

Au XVIème siècle, les galeries donnant sur la cour sont aménagées en même temps que les fenêtres à meneaux, en pierres de taille et, un siècle plus tard, un bâtiment est édifié au-dessus de l’ensemble : le château neuf. Donnant l’aspect d’un éperon très effilé, le château neuf reflète parfaitement la gloire de Portes qui en ressort somptueusement raffiné.

Cuisine du château
Cuisine du château © lagazettedeschamps.files.wordpress.com

À l’intérieur du château neuf, on trouvait toutes les pièces maîtresses médiévales que l’on peut alors s’imaginer : galeries de salons, cuisines avec cheminées… desservies par de somptueux escaliers.

Galeries du château
Galeries du château © lagazettedeschamps.files.wordpress.com

Les mines de charbons signent la décrépitude de Portes

Des siècles plus tard, durant la guerre de 1914, alors que les besoins en énergie sont colossaux, la donne change pour le château de Portes. On apprend que les sociétés d’exploitation sont autorisés à produire plus afin d’alimenter la France entière. Dans ce cadre, les sols du site du château commencent alors à être intensivement exploités afin d’en retirer le charbon abondamment présent.

Cette période est annonciatrice du début de la ruine pour le château et de la démolition du village, qui sera néanmoins rebâti quelques centaines de mètres plus loin. Le château de Portes subit de plein fouet l’exploitation des sols et se voit fissuré de plus bel. Il est alors laissé à l’abandon : les toitures ainsi que les étages intérieurs s’effondrent et les murailles extérieures sont complètement délaissées. Le château cesse d’être habité en 1929.

Mais du chaos renait le château

Lorsque le site est totalement stabilisé, les opérations de déblayage débutent. C’est une petite poignée d’habitants fortement attachés à leur patrimoine qui commencent les travaux des réfection en 1969. Ensuite, l’Association Renaissance du Château de Portes voit le jour et prend la relève à partir de 1972. Les opérations de sauvegarde -directe ou indirecte- et de restauration débutent alors.

Château de Portes en restauration
Château de Portes en restauration © lagazettedeschamps.wordpress.com

Les structures sont intactes mais les dommages intérieurs sont immenses : la restauration va s’entamer par la consolidation des murs. Aujourd’hui, le château de Portes est l’emblème architectural des Hautes Cévennes.

Portes aujourd’hui : le vaisseau des Cévennes

Aujourd’hui, le château appartient à la famille Coquebert de Neuville. Le château de Portes constitue un haut château, neuf et énigmatique, dont l’architecture est unique en Europe. C’est du haut de sa proue spectaculaire en pierre dessinée sous l’aspect d’un gigantesque vaisseau, que le château de Portes fait parler de lui. Son plan angulaire très effilé de 49 degré lui vaut son appellation de Vaisseau des Cévennes.

Éperon du château de Portes
Éperon du château de Portes © france-voyage.com

Autre point atypique : le château fort de Portes marie somptueusement le Moyen-âge à la Renaissance. Habité durant presque cinq siècles par ses propriétaires au XIVsiècle, la famille participe à deux étapes de construction de l’édifice : l’architecture est composé d’un « château vieux », qui dessine sous chaque élément l’époque féodale et, d’un « château neuf », du VXIème siècle, qui revêt des attributs Renaissance.

Château de Portes : Forteresse médiévale et son bastion Renaissance
Château de Portes: Forteresse médiévale et son bastion Renaissance © france-voyage.com

« Quand je suis rentrée pour la première fois à l’intérieur et que j’ai traversé les différentes salles, c’est l’histoire qui m’est venue, mais aussi l’architecture. Il y a une riche architecture du fait des trois époques de construction du château et c’est ça qui m’a le plus marqué : avoir les émotions et imaginer être à la place des gens qui vivaient là à ces moments là » raconte Marion Jean, responsable des animations au château de Portes, dans un reportage pour TV Sud.

Château de Portes à la porte des Hautes Cévennes
Château de Portes à la porte des Hautes Cévennes © Wikipedia

En outre, le château offre une vue panoramique magnifique sur le patrimoine naturel environnant : les vallées cévenoles, le mont Lozère, la plaine alésienne qui offrent leurs meilleures perspectives depuis le haut du bastion Renaissance de Portes.